L'entreprise

GREAT : un succès qui ouvre la voie à de nouveaux axes de recherche

Retour

Fin 2019 s’achevait GREAT, projet H2020 que nous avons monté et piloté aux cotés de notre partenaire historique, le laboratoire Spintec du CEA à Grenoble et dont le Dr Guillaume Prenat en a été le PCO (project coordinator).

Lors de la réunion finale qui s’est tenue à Grenoble, plusieurs résultats ont été présentés et ont démontré la faisabilité du concept imaginé quatre ans plus tôt  : la possibilité de réaliser plusieurs fonctions (mémoire, capteur, radio fréquence, calcul, sécurité…) à partir d’un même socle technologique (celui des jonctions tunnels magnétiques au cœur des MRAM) permettant une véritable simplification des étapes de fabrication de System On Chip dans l’industrie mais aussi le design d’applications ultra low-power pour le segment de l’internet des objets (IoT).

 

Illustration GREAT

Le travail de Toplink Innovation a été salué par la commission européenne, aussi bien pour la qualité du management de projet mené de façon très professionnelle depuis 2016 que pour son implication au niveau de l’exploitation et de la dissémination des résultats du projet.

Ceci a été rendu possible grâce à un engagement fort de Spintec, véritable catalyseur de cette collaboration mais aussi du LIRMM, laboratoire du CNRS à Montpellier  orienté vers les partenariats avec l’industrie, permettant de construire une véritable approche de bout en bout depuis les aspects technologiques (pilotés par Spintec) via un outil de simulation inédit : MAGPIE , jusqu’à l’application (design d’un SoC ultra low power par le LIRMM).

 

Pour le Dr. Lucian Prejbeanu, le directeur du  laboratoire Spintec :

« Ces résultats démontrent le potentiel des concepts de la spintronique pour l’industrie de l’Internet des objets et ouvrent la voie vers des nouvelles collaborations et la structuration d’un réseau académique et industriel prêt pour les enjeux des années à venir en électronique low-power, en intelligence artificielle ou en cybersécurité. Le travail de coordination et suivi d’excellente qualité faits par nos partenaires de Toplink, avec lesquels nous collaborons depuis plus de 15 ans, a été un des éléments essentiels pour la réussite du projet ».

Lionel Torres, Directeur de Polytech Montpellier et chercheur au LIRMM, explique son rôle aux cotés de Toplink Innovation :

« Ce projet nous a permis de mettre en place un véritable environnement de simulation et de conception mixte CMOS et MRAM pour les applications ultra faibles consommation. C’est certainement un des projets les plus aboutis sur le plan Européen dans le domaine de la spintronique, alliant des aspects technologiques et une réalité quasi-marché autour des objets connectés. Le plan d’exploitation du projet conçu et réalisé par Toplink Innovation avec l’appui du consortium met en avant ces résultats prometteurs et a été validé par les industriels de notre advisory board tout comme par la Commission Européenne ».

GREAT est donc un succès démontrant à la fois le bienfondé d’une approche collaborative européenne mais aussi tout le potentiel de la technologie MRAM pour la prochaine décennie, technologie plébiscitée par de nombreux analystes et très  souvent mise en avant par la presse. Pour rappel 8 acteurs majeurs (incluant GlobalFoundries, Intel, TSMC, Samsung et UMC…) du Top 10 de l’industrie microélectronique ont des programmes majeurs sur les MRAMs, segment en pleine croissance qui devrait atteindre les 4 milliards de $ à l’horizon 2029 (Source Coughlin Associates).